Découvrez en 12 points ce qui nous anime chez inKadus

La Charte inKadus

La charte inKadus


Pourquoi inKadus existe ? Quelles sont nos valeurs ? Nos aspirations ?
On vous explique en 12 points ce qui nous anime !

L’esprit inKadus c’est…



1) La connaissance de la profession

inKadus est porté par une consœur pharmacien, qui connaît les problématiques du métier. Pour avoir cherché un poste, puis avoir eu besoin de recruter, la difficulté de la tâche a fait germer l’idée de créer inKadus.
Pour répondre au besoin initial de recrutement, inKadus propose bien sûr des profils disponibles à l’embauche. Mais on a une astuce en plus !

2) De pourvoir les recrutements autrement grâce au partage de RH

Il faut trouver un moyen de recruter autrement, car aujourd’hui l’embauche ne suffit plus toujours.
En allant à la rencontre de pharmaciens d’horizons différents en amont du projet, le partage de ressources humaines a été évoqué comme solution alternative en cas d’embauche difficile.
Voilà le concept d’inKadus : démocratiser et faciliter le partage de ressources humaines entre officines pour pourvoir les remplacements.

3) Des remplacements facilités

Le partage de RH permet aux pharmaciens titulaires de faire appel à un autre vivier de candidats. Si un poste ne trouve pas preneur, tous les officinaux du secteur sont donc déjà en poste. Le partage de RH permet de faire appel à un salarié chez un confrère pour venir renforcer une équipe en sous-effectif.

4) La confraternité entre pharmaciens

inKadus tient à souder la communauté des pharmaciens. Absences longues ou imprévues, maladies, gardes d’enfants difficiles, départs de médecins… la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, et cela peut se répercuter durement sur l’activité d’une officine. En urgence ou de façon programmée, le partage de RH est une solution qui fait appel à la bienveillance et à la confraternité entre pharmaciens. L’état d’esprit de la communauté inKadus ne laisse pas de place à l’espionnage ou au débauchage de salariés ! La profession traverse de nombreuses tempêtes, il est important de rester soudés.

5) L’allègement de charges pour recouvrer de la trésorerie

Le partage de RH apporte une solution aussi bien au pharmacien ayant besoin d’un remplacement, que celui ayant besoin de recouvrer de la trésorerie. Les officines sont un lieu de santé publique, mais sont aussi des entreprises. L’allègement de charges est parfois une nécessité pour la sauvegarde de l’entreprise. Détacher un salarié permet au pharmacien prêteur de mettre son équipe à l’abri et de se faire rembourser ses charges de personnel. L’économie des charges de personnel peut permettre de donner une respiration à la trésorerie de la pharmacie lors d’une passe difficile.

6) La flexibilité dans la gestion des ressources humaines

Le partage de RH apporte de la flexibilité au pharmacien titulaire dans la gestion de ses ressources humaines. Que l’activité soit à la hausse ou à la baisse, c’est une solution intelligente aussi bien pour la pharmacie prêteuse que pour la pharmacie receveuse. Le partage de RH permet au pharmacien titulaire d’ajuster exactement son équipe à ses besoins réels.

7) Un administratif léger

Le partage de RH requiert peu d’administratif. Le salarié conserve son contrat dans sa pharmacie habituelle, et la pharmacie receveuse n’a pas de déclaration préalable à l’embauche à faire.
Il faut seulement signer :
- un avenant au contrat de travail entre le salarié détaché et son employeur habituel
- une convention de mise à disposition entre les deux pharmacies
C’est tout.

8) Une solution de confiance

Toujours dans l’esprit de confraternité qui nous anime, le but d’inKadus est d’offrir une solution clé en main aux pharmaciens, et de leur faire gagner du temps.
C’est pourquoi dans le cadre du partage de RH, inKadus vous propose la trame des contrats présentés précédemment. Ils ont été rédigés par un cabinet d’avocat pour vous offrir une solution de confiance.

9) Le maintien des salaires pour les équipes officinales en cas de baisse d’activité

Ce qui compte pour inKadus, c’est aussi le bien-être des équipes officinales. Les pharmaciens malmenés par les dernières tempêtes ont parfois dû avoir recours au chômage partiel pour leurs équipes, et sauvegarder leurs officines. Malheureusement le chômage partiel ne préserve pas la totalité du salaire des collaborateurs, ce qui leur est préjudiciable.
Détacher un salarié auprès d’un confrère grâce au partage de RH, préparateur ou pharmacien, permet de maintenir le nombre d’heures habituel, et donc la rémunération de son collaborateur.

10) La sécurité de l’emploi pour les salariés en cas de difficultés financières

Dans le cas de difficultés financières importantes pour l’officine, ou qui durent dans le temps, la réduction de la masse salariale peut s’imposer pour un pharmacien titulaire.
Le partage de RH peut apporter une solution de sauvegarde le temps de retrouver un rythme de croisière. Licencier un salarié représente également un coût important pour une entreprise.
Mettre son équipe à l’abri auprès d’un confrère, et se voir rembourser ses charges de personnel, est une solution intéressante pour un titulaire qui aurait des difficultés financières.

11) Des économies pour les trois parties

Le partage de RH en pharmacie est un concept source d’économies pour tous les acteurs.

Le pharmacien prêteur se voit rembourser ses charges de personnel à l’euro près, qui correspondent au coût du salarié pendant le temps passé chez son confrère.
Le pharmacien receveur, reçoit du renfort avec moins de frais qu’une embauche classique. Il ne paiera que le coût du salarié selon le temps passé dans son officine, et n’aura pas de frais en fin de mission, comme le paiement des congés payés ou la prime de précarité.

Le salarié enfin, qu’il soit pharmacien ou préparateur, y trouve son compte. Le partage de RH peut lui permettre de préserver son salaire habituel en cas de réduction du temps de travail. Il peut aussi lui permettre de faire des heures supplémentaires, voire pourquoi pas de négocier une prime auprès du pharmacien receveur.

12) La valorisation des compétences des équipes officinales

Outre la notion de renfort auprès d’une équipe en sous-effectif, le partage de RH est enrichissant et valorisant pour le salarié détaché.
Qu’il soit préparateur ou pharmacien, il gagne en expérience, et en tire des conclusions qui l’aideront dans l’exercice de son métier.
Surtout, un collaborateur qui a souhaité se spécialiser dans un domaine particulier, peut apporter cette expertise auprès d’une autre équipe qui n’aurait pas cette compétence en interne. Cela lui permet de se consacrer à son domaine de prédilection.